Sélectionner une page

RGPD : différences entre marketing B2B et B2C

Posté le 18/11/21

par Antoine Riollet

Le RGPD est l’acronyme de Règlement général sur la Protection des Données. Appliqué depuis le 25 mai 2018, ce règlement européen concerne toute entité qui manipule les données personnelles d’autrui. C’est une législation qui est encadrée par la CNIL. Le RGPD influe sur le marketing digital et impacte sensiblement les actions de marketing. Le RGPD comporte de nombreuses règles communes qui s’appliquent au B2B et au B2C.

Les règles communes du RGPD sur marketings B2B et B2C :

La prospection 

Les actions du marketing B2B et B2C sont régies par les mêmes règles dans la prospection. Lors de l’envoi d’un message promotionnel l’entreprise est tenue de :

  • De mentionner l’identité de l’annonceur 
  • De laisser le choix d’accepter ou non de nouveaux messages promotionnels (option pour se désinscrire)

La CNIL recommande, aussi, d’utiliser des fichiers “qualifiés” lors de l’acquisition de données, de prendre des précautions en utilisant les bases de données accessibles sur internet. Il est également conseillé d’être vigilant lors de l’utilisation des données marketing en vente sur internet.

Gestion de données

Pour la gestion des données collectées, le RGDP contraint les entités à mettre en place une cartographie précise des données à caractère personnel. L’entreprise doit tenir un registre qui récolte l’ensemble des éléments collectés. C’est une preuve matérielle du respect des règles du RGPD.

Trois points régissent les données collectées :

  • Seules les données pertinentes sont recueillies
  • Le client sera informé de l’usage souhaité par ses données
  • Une suppression des données est prévue

Par ailleurs, une analyse d’impact est obligatoire lorsque l’entreprise procède au recueil de données sensibles.

Quelles différences ? 

Pour le B2B

Une certaine flexibilité est relevée en ce qui concerne la collecte des données. En ce sens que lors de la collecte de l’adresse email, il est obligatoire d’informer la personne que son email sera utilisé pour la prospection et il peut s’opposer à cela. Dans le B2B, il est également possible de faire de l’opt-out étant donné que les données collectées se limitent aux informations de base ( nom du contact, fonction etc. ).

Pour le B2C

Pour le B2C, le règlement impose, néanmoins, l’opt-in, c’est-à-dire la nécessité d’avoir le consentement du client pour les messages promotionnels. La personne donne donc son accord explicitement pour être démarchée.

Deux exceptions s’appliquent à cette règle : 

  • Primo : la personne est déjà cliente de l’entreprise.
  • Secundo : La prospection a une visée caritative ou autre.

Et ensuite ?

Vous souhaitez prolonger la conversation, nous parler de votre projet ou simplement nous poser une question ? Ce formulaire est fait pour vous !

Confidentalité